,

Connectez vous

Mot de passe oublié ?

creer un compte

Entrez votre adresse pour créer un compte.

Language
Currency
0

Aucun produit

Livraison Gratuite
Total $0.00
Commander
Close

Panier

Quantité
Total
Frais de port Gratuite
Total
Continuer mes achats Commander
26. 04. 2018
1er mai : la fête du travail made in USA

1er mai : la fête du travail made in USA

Largement célébrée en France, la fête du travail tire son origine des Etats Unis.

En 1886, une grève générale éclate le 1er mai à Chicago avec pour revendication principale la journée de travail de huit heures.

Le conflit, particulièrement vif, durera trois ans et fera de nombreuses victimes et dégâts.

C’est en 1889 que l'International socialiste fait du 1er mai la «journée internationale des travailleurs», et il faudra attendre 1947 en France pour que la 1er mai soit chômé et payé.

Fidèle à ses racines, la fête du travail et des travailleurs est aujourd’hui célébrée dans la majorité des pays du monde grâce aux ouvriers américains.

Bleu de Chauffe, esprit « workwear » :

On ne le présente plus : le bleu de chauffe, c’est le vêtement simple et solide porté par les  ouvriers et des artisans fin 19ème, début 20ème siècle. Fonctionnel et ample, il protège son propriétaire qui reste à l’aise tout au long de la journée.

En puisant dans ces racines workwear et en nous inspirant des sacs de métiers, nous avons souhaité insuffler à chacune de nos collections style, ingéniosité, simplicité et authenticité. Avec comme ligne directrice : le  travail bien fait.

Bleu de Chauffe X Le Zouave

Pour célébrer la fête du travail, le premier mai, Bleu de Chauffe s’associe à Jérôme Girard fondateur de la société « Le Zouave » et dénicheur de pièces textile vintage d’exception pour proposer en exclusivité 5 pièces rares et inédits, qui conjuguent les racines workwear de la marque et la saveur historique du bleu de chauffe d’autrefois.

Comme la fête du travail qui a su traverser le temps, les produits Bleu de Chauffe et les pièces exclusives chinées par Le Zouave racontent une belle histoire. Patinés, ces produits expriment toute leur beauté et nouent avec leur propriétaire une relation personnelle et durable.

Retrouvez l'intégralité des pièces sur le site ici : Bleu de Chauffe X Le Zouave

----------------------------------------------------------------------------------------------------

N°1 : Veste de type " Bourgeron " en toile de lin kaki / modèle 1935 / neuve de stock (=deadstocks)

Le « Bougeron », c’est le nom d’origine picarde donné à une blouse courte. Veste de « corvée »,  elle est portée par les ouvriers au travail ou par les soldats à la caserne.

>> Caractéristiques et description du produit :

La veste type « Bourgeron » proposée ici fait partie des premiers modèles datés de 1935 et étaient portée par les personnels des véhicules blindés de L’Armée Française lors de la campagne 1939-1940.

Pratique et de bonne facture, elle se porte au dessus d’un vêtement de tous les jours.

Cette veste de lin kaki, produite par HADENGUE & PLAYOUST à BETHUNE, n’a jamais été portée.

Légère, solide et semi-coupe-vent, la veste possède des boutons semi-sphériques, peints en kaki mat, deux poches plaquées et une doublure en coton au niveau des épaules.

 >> L’anecdote 

Fonctionnelles et élégantes, les vestes de type « bourgeron » plaisaient beaucoup aux conscrits français qui, à l’issue de leur service militaire, les réutilisaient dans leur vie civile. Pour enrayer cette hémorragie vestimentaire, le gouvernement français a fait estampillé les vestes type « bourgeron » avec le visuel d’une grenade française  et le sigle « RF » (= République Française).

N°1 : Veste de type "Bourgeron"

N°2 : Veste de travail type " bleu de chauffe " en moleskine bleu brute / fin des années 1930 - 1940 / neuve de stock (=deadstocks)

En France, la veste de travail ou bleu de chauffe, est utilisée par quasiment tous les corps de métiers dits « à pénibilité » c’est à dire les, les mécaniciens, les plombiers, les cheminots, les maçons et les paysans.

>> Caractéristiques produit :

Ce bleu de chauffe est en moleskine bleu brut, du fabricant français l’Athlète. Apparu au début des années 20 en France, la moleskine est une toile de coton très solide, au tissage particulier qui confère au vêtement un effet peau de pêche, brillant et soyeux. En bleu Indigo, il se patine à l’instar du jean, son cousin américain.

Ce bleu de chauffe est muni de  3 poches extérieures et d’une poche intérieure.

Il est équipé de boutons en métal laqués noirs (cinq boutons face, deux boutons manches).

>> L’anecdote :

Tous les bleus de chauffe ne sont pas bleus !

Les cheminots ou les mécaniciens portaient des bleus de chauffe noirs, moins salissants. Pour les métiers moins sujets aux salissures (maçon, vignerons), on préférait les bleu de chauffe bleus. Le seul corps de métier à ne pas avoir de bleu de travail était celui des peintres en bâtiment, habillés en blanc !

N°2 : Veste de travail type " Bleu de Chauffe" bleU Brute

N°3 : Veste de travail type " Bleu de chauffe " en moleskine bleu patinée / années fin 1940 – 1950

La moleskine est un tissu en coton, agréable à porter, facile à laver et extrêmement solide. Le tissu s’use, se patine, mais ne se déchire pas. La moleskine a une propriété mécanique qui fait que le tissu est ultra solide.

>> Caractéristiques produit :

Cette veste de travail type bleu de chauffe a pris le soleil ! Elle est en moleskine très délavée, avec une patine proche d’une vielle veste en denim. Elle provient du fabricant Livrador.

Marquée par le temps, la réparation est d’époque. Elle a été effectuée avec du fil coton pour un effet broderie.

Le patronage de cette veste suit la patronage traditionnel d’un bleu de chauffe : 3 poches extérieures, 1 poche intérieure.

Les boutons noirs sont en plastiques et il existe une étiquette volante dans le col de la maison Livrador en France.

>> L’anecdote :

Deux éléments permettent de dater les bleus de chauffe : la taille de la poche poitrine et la matière des boutons de la veste. Plus la poche poitrine est petite, plus la veste est ancienne. De même, des boutons en bois, en métal ou en carton compressé sont caractéristiques des années 1930-40. Les boutons en plastiques arrivent plus tard, dans les années 1940-50.

N°3 : Veste de travail type " Bleu de chauffe " moleskine bleu Patinée

N°4 : Sac à parachute en toile de lin « cachou » pour les pilotes d’avions français / 1939-40 / rare

Cette pièce, très rare, a été fabriquée par Bamberger & Co en 1939. Elle possède une étiquette du fabricant  en tissu blanc datée « DEC 1939 », une date et un numéro de série.

>> Caractéristiques produit :

Avec sa forme atypique et son fond circulaire, ce sac permet de transporter les parachutes types  « Le Mercier » (maison française spécialisée dans l’équipement aéronautique) utilisés dans les avions de chasse.

Sa toile de lin couleur cachou est résistante et lavable.

Le zipper est du fabricant " Eclair ". Ses deux cavaliers sont spécifiques des années d’avant 1940. L’intérieur du sac est brut.

>> L’anecdote :

Quand le pilote revenait de mission, le parachute était contrôlé. Une fois contrôlé, le parachute était scellé dans son sac grâce à un cadenas pour qu’il soit 100% opérationnel à sa prochaine utilisation.

N°4 : Sac à parachute en toile de lin "cachou"

N°5 : Paletot modèle 1938 pour motocyclistes / toile de coton kaki patinée / rare

Un paletot est une veste portée par dessus les autres vêtements. Elle est généralement assez courte, boutonnée par devant, avec des poches plaquées.

>> Caractéristiques produit :

Ce paletot, en grosse toile de coton kaki est un modèle 1938, spécialement conçu pour les motocyclistes de l'Armée Française. Celui-ci a été fabriqué entre 1944 et 1947.

Ce modèle a été travaillé sur le principe de la canadienne, comme un caban trois-quart. Le tissage de la toile est ultra dense ce qui permet une faible pénétration au vent.

Manches type « Raglan ».

Au niveau du col, la patte de serrage sert à rabattre le col et à protéger également du vent. Les boutons sont en bois. Le double boutonnage est asymétrique.

>> L’anecdote :

Ce modèle, daté de 1938 n’a plus été produit entre 1940 et 1944. A la fin de la guerre, la production reprend pour s’arrêter définitivement au début des années 50.

Pièce maîtresse pour les adeptes de " Vintage Fashion ", cette veste rare d’origine est parfaite pour les motards au style retro.

N°5 : Paletot modèle 1938 pour motocyclistes

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus sur Jérôme Girard :

Né dans les année 70, Jérôme Girard fait partie de la génération post punk. Il nourrit très tôt une passion pour les fripes américaines de la fin des 80’s. A cette époque, il créé son propre style en réaction aux  styles très conventionnels, dictés par des marques du moment.

C’est aux Etats Unis, où il part exercer son métier d’opticien dans les années 90’s, qu’il découvre les meilleurs spots de fripes et de boutiques vintage de New York et de Los Angeles. Il aiguise ainsi son œil de collectionneur et apprend à développer ses compétences de chineur de pièces rares.

Début des années 2000, il rentre en France et poursuit sa passion pour les vêtements de travail et les vêtements militaires.

Cette passion passe progressivement du vêtement américain au vêtement vintage français grâce à Christophe Loiron de Mister Freedom (Los Angeles), le pape du vêtement vintage des années 2000, qui le missionne pour dénicher des produits vintage français rares.

En 2010, Jérôme Girard se reconvertit et lance sa marque, Le Zouave. Il est installé dans un show room dédié à Montpellier.

Pourquoi Le Zouave ?

C’est le nom d’une peinture que Jérôme Girard a déniché dans une brocante du côté de Montpellier. C’est aussi le nom donné au projet d’un passionné qui remet au goût du jour des pièces emblématiques vintage, parfois malmenées, pour en faire des produits actuels et stylés, d’une rare beauté.

Pour en savoir plus sur "Le Zouave" : www.le-zouave.com

Please wait...